L’Hébergement d’Urgence « Femmes Victimes de Violence Conjugale »

LES MISSIONS

La mission dévolue aux centres d’hébergement d’urgence est d’accueillir et d’héberger en urgence les personnes à la rue et les orienter vers une structure d’insertion.

Le Centre d’ Hébergement d’Urgence répond dans l’immédiateté et de manière inconditionnelle à un besoin de mise à l’abri, que celui-ci résulte d’une demande spontanée ou d’une orientation.

L’hébergement répond à plusieurs types de besoins, avec des prises en charge adaptées :

  • il permet à des personnes victimes de violences intrafamiliales de bénéficier d’un temps de pause dans leur parcours de vie, dans un environnement « sécurisant » et « aidant ». Il répond aux besoins urgents de la personne (dormir, se laver, se changer, se nourrir…) ;
  • il permet d’engager un dépôt de plainte ;
  • c’est un lieu de stabilisation et d’orientation, permettant pour les personnes victimes de violences intrafamiliales qui le souhaitent de bénéficier d’un accompagnement social adapté et d’initier un parcours vers l’autonomie sociale et l’insertion ;
  • Les personnes peuvent bénéficier d’une prise en charge psychologique dès son entrée dans le dispositif.

L’ORGANISATION

L’hébergement s’effectue en appartement collectif (1 chambre par personne hébergée – WC, sanitaire, cuisine et séjour commun) ou en appartement familial.
Les lieux sont accessibles 24h sur 24 en pleine autonomie dans le cadre du respect du règlement de fonctionnement.
Les visites sont autorisées, sous la responsabilité de l’hébergé, de 9h à 20h.
L’hébergement s’effectue dans le cadre de la contractualisation entre l’établissement et l’usager, fixant les obligations réciproques ainsi que la durée du séjour.

LES BÉNÉFICIAIRES

Le dispositif d’Hébergement d’Urgence s’adresse aux femmes ou hommes victimes de violences intrafamiliales accompagnés ou non d’enfant(s).

L’accueil des animaux de compagnie (hors NAC) peut être autorisé.

ADMISSION

L’admission s’effectue via le 115.

LA DURÉE DES SÉJOURS

La durée est fonction de la réorientation proposée. Les séjours doivent être de courte durée.

CAPACITÉ

5 places sur l’Agglomération du GARD RHODANIEN

PARTICIPATION

20% des revenus

LES MOYENS

L’équipe est composée de :

  • 1 Directeur
  • 1 Chef de Service Educatif
  • 2 Moniteurs adjoint
  • 1 Travailleur Social
  • 1 Psychologue (intervenant extérieur)
  • 1 Ouvrier d’Entretien

CADRE RÉGLEMENTAIRE

  • Loi n° 98-657 du 29 juillet 1998 d’orientation, relative à la lutte contre les exclusions
  • La loi 2002-2 du 2 janvier 2002
  • Loi n°2007-290 du 5 mars 2007 instituant le Droit Au Logement Opposable
  • Circulaire du 19 mars 2007 portant sur les conditions de prise en charge des personnes hébergées en Foyer d’Hébergement d’Urgence
  • Le Référentiel d’Accueil – Hébergement- Insertion (AHI) publié en mars 2005
  • La loi ALUR du 24 mars 2014
  • Le PDALHPD