La Pension de famille « Les Bories »

DÉFINITION

Les Pensions de Famille s’inscrivent dans une logique d’habitat durable, sans limitation de durée, et offrant un cadre semi collectif valorisant la convivialité et l’intégration dans l’environnement social. C’est un petit collectif qui est composé d’un maximum de 25 logements avec des espaces de vie commune visant à rompre l’isolement et ainsi faciliter l’accès ou le maintien dans le logement. Elles intègrent la présence quotidienne d’hôtes salariés.

LES MISSIONS

La mission principale est de faciliter l’accès et le maintien dans un logement autonome et de favoriser l’intégration sociale en proposant :

  • Une mise à disposition d’un logement,
  • Un cadre sécurisant et convivial,
  • Une présence quotidienne d’une équipe de professionnels,
  • Un projet social adapté aux personnes en grande exclusion.

LES BÉNÉFICIAIRES

Personnes isolées socialement et/ou affectivement, homme, femme ou couples qui souhaitent être soutenues dans l’accès et le maintien dans un logement autonome. Ces personnes sont dans une situation sociale et psychologique qui rend impossible, à échéance prévisible, leur accès au logement ordinaire.
Si les personnes accueillies ont de faibles revenus (liés à l’emploi ou non), ceux-ci doivent être suffisants pour faire face aux frais liés au logement.
Elles doivent être suffisamment autonomes, ou en capacité de le devenir, dans la vie quotidienne et dans les démarches administratives. Les personnes ou ménages doivent être engagés dans un projet d’insertion bien défini, dont les problématiques lourdes sont accompagnées.

L’accueil des animaux de compagnie (hors NAC) peut être autorisé. 

ADMISSION

L’admission s’effectue via le SIAO du GARD.

CAPACITÉ

12 places, 12 chambres.

PARTICIPATION

En fonction du logement occupé (logement conventionné).

LES MOYENS

L’équipe est composée de :

  • 1 Maître de Maison
  • 1 Travailleur Social

SPÉCIFICITÉ

La Pension Famille est composée de 12 chambres, 2 cuisines, de salons/séjours, 3 sanitaires et 3 WC. La dimension collective est donc plus pesante que dans une pension de famille classique et nécessite des règles de fonctionnement plus strictes.

CADRE RÉGLEMENTAIRE

  • Circulaire DGAS/SDA N° 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux Maison Relais
  • Loi n° 98-657 du 29 juillet 1998 d’orientation, relative à la lutte contre les exclusions
  • Loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale
  • Le PDALHPD

Visualiser le rapport d activité PENSION DE FAMILLE